Pied de grue au « féminisme »

Dans la vie il y a des injustices, des choses qui révoltent tant elles sont d’un autre temps. Le féminisme était LE mouvement qui devait rétablir les choses. Et ces femmes en ont fait du bien à notre société. Mais si aujourd’hui on étendait le mouvement pour combattre toutes les inégalités ?

Et si on refusait les injustices

Il y a beaucoup d’inégalités et il y a donc énormément de chemin pour les anéantir. J’ai pas mal défendu des idées « de femmes ». Pour quelle raison ? Car évidemment nous voyons aujourd’hui qu’il y a trop d’inégalités qui rabaissent les femmes. Comme le démontre cette publicité du Ministère des droits des femmes :


Pour que les femmes naissent aussi libres et… par droitsdesfemmes
Ces idées sont de bonnes idées et je suis totalement en accord avec ce qui est dit. Partir du principe qu’une femme doit toucher moins… je trouve ça juste impensable. Une vraie raison ? Non.

Il y a des inégalités que l’on ne pourra pas combattre. Seule la femme peut accoucher, seule la femme peut allaiter (attention, si elle le désire hein), il faut donc un temps adapté à la femme pour pouvoir se reposer avant l’accouchement, un temps après pour récupérer, ça on ne peut pas le nier. Maintenant en dehors de ça, une femme et un homme devraient avoir les mêmes droits, pouvoir s’arranger entre eux pour savoir qui gardera le petit à la maison. Aujourd’hui souvent l’homme, je parle de l’homme qui a envie de s’investir pour son bébé, garde souvent son boulot car pour un travail égal, un homme touche plus. Un couple aura alors statistiquement plus de chance de laisser madame à la maison pour garder le marmot et d’envoyer monsieur au charbon. Et si on rétablissait déjà ça ?

Oui il y a des hommes qui veulent rester dans leur boulot et « se foutent » de rester s’occuper du bébé, mais pourquoi n’y aurait-il pas des femmes dans ce cas?

Et si on combattait les préjugés ?

L’image de l’homme dans la société est un homme machiste et qui souvent n’en a rien à foutre des tâches ménagères et de s’occuper du mouflet. C’est vrai. Mais ne croyez vous pas que plus on transmet ces clichés, plus ils sont appliqués ? Si on élevait nos petits mecs en leur montrant l’image d’un père attentionné, ne pensez-vous pas qu’ils seraient à leurs tours attentionnés ?

Alors c’est clair qu’il y a du boulot et que ça ne se fera en une seule génération…

Du côté des femmes, elles ont forcément la garde de leur enfant que leur mec a lâchement abandonné. Une fois de plus, c’est parfois le cas, et alors ? On doit laisser se généraliser ça ?

J’ai la chance d’avoir la garde de ma Marmotte… lorsqu’elle sera en âge de comprendre, elle verra que la plupart des enfants, issus de famille monoparentale, sont avec leurs mères. C’est elle le souci ? Elle y est pour quelque chose ma Marmotte ? Non, c’est la société qui par la « logique » annonce que les femmes sont plus proches de leurs enfants. Et donc Marmotte apprendra de cette logique qu’elle ne fait pas partie de cette norme, elle sera donc « sociétalement anormale ».

Des préjugés qui nous pourrissent la vie il y en a tant. Et ils sont pourtant la base du combat des féministe qui au fil des années on fait tombées les portes qui empêchaient le libre accès à l’égalité avec les hommes.

Et si on défendait toutes les inégalités?

Il y a quelques temps, des pères montaient « maladroitement » (pour ne pas dire connement) en haut de grues pour défendre leurs droits. Bon pour le coup le geste n’aurait jamais du être car à première vue ils n’étaient pas « tout blanc »… Mais sur le fond, ce sont des hommes qui veulent défendre leurs droits.

J’entend par là que dans le domaine de la parentalité les inégalités vont bon train, et ce sont le plus souvent les hommes les plus lésés. Que ça soit pour les gardes d’enfant, pour les congés parentaux ou encore pour la reconnaissance d’un enfant en cas d’accouchement sous X de la maman… Je vous invite à lire l’article du blog2Zhom à ce sujet

————————————————–

Alors ce n’est pas un pied de grue au féminisme, mais bel et bien un pied de grue à l’égalité pour tous. Pour la fraternité et les libertés vous repasserez plus tard. Merci.

Et pourquoi aux prochaines élections, plutôt que de créer un ministère des droits des femmes on ne créerait pas un ministère de l’égalité ?


Rendez-vous sur Hellocoton !

Mar27

Laisser une réponse