Ce moi sans ailes

Ce moi sans ailes c’est un mois triste, un mois maussade, un mois douloureux…

Tout le monde se le dit, j’ai beaucoup de chance d’avoir ma Marmotte à mes côtés, oui j’en suis conscient mais… ceci n’empêche pas que lorsque je dois la laisser une semaine, c’est difficile, deux semaines c’est affreux et là… pour la première fois… Marmotte va rejoindre sa maman durant un mois.

Voici donc le départ de celle qui m’a relevé.  Celle qui le jour ou j’ai craqué m’a prit dans ses bras en me caressant le dos tendrement alors qu’elle avait bien plus besoin de ça que moi. Celle qui m’a fait comprendre du haut de ses deux ans « bouge toi le cul et bat toi pour moi, pour nous ». Celle qui au quotidien me lâche des « je t’aime mon papa chéri », « ze t’adore moi », « tu es trop beau mon papa »… Le départ de ma « boite à câlin », « ma boite à amour ». Celle qui me porte par son amour, par ses espoirs, par son sourire, par sa joie de vivre, différemment des autres, mais vivre bercée par l’amour. Elle est mes ailes, elle est mon Elle.

Ce moi sans amour durant un mois, ce mois sans amour en moi.

Bien entendu il y aura les contacts téléphoniques qu’elle abrégera ou ces webcams où elle jouera à côté… car je le sais bien, elle n’aime pas vraiment ça. La distance pour gérer ce « parent virtuel », c’est pas son truc, je devrais donc gérer ce manque, ces émotions en moi…  un mois…

_______________________________

Lettre Ouverte à ma Marmotte

Alors mon bébé, je ne pense qu’à ce moment ou je te retrouverai. Ce moment pendant lequel il n’y aura plus que nous. Celui ou je te prendrai dans mes bras et ou tu te blottiras tellement fort… Tu vas me manquer, crois moi. Je ne  sais pas si je gérerai ce mois sans toi. Je sais que j’ai pris deux semaines de vacances pour m’occuper l’esprit mais… j’aurai tellement aimé que tu viennes avec moi en Corse… Les deux premières semaines, je rentrerai le soir, je n’irai pas te chercher chez nounou, non, depuis aujourd’hui tu n’y vas plus… je rentrerai dans notre maison, vide, sans bruit. Tous les soirs je fermerai la porte de te chambre, car la voir ouverte en me couchant me fera si mal… voila que je pleure… et toi tu regardes Rio en écoutant ta chanson préférée, notre chanson préférée, que papa joue pour toi… C’est si dur…

 

 

Une pause mouchoir plus tard… je suis opé. Bref, une semaine à vivre avec d’autres habitudes qui sont si différentes… Vivement la fin de mois difficile, de ce moi terne.

_______________________________

J’avais besoin de poser ces quelques mots, pour moi, pour ce mois… Je sais que je serais bien entouré et qu’au final « ça ira » (oui… tant que je ne serais pas seul chez nous… ça ira, le soir c’est une autre histoire).

Ce mois sans toi, c’est un peu comme un moi sans toit.
Il me faudra un mois pour retrouver mon Toi.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Juil27

12 réponses à “Ce moi sans ailes”

  1. coucou toi !
    je suis tellement dans tes mots…
    pour le moment je laisse mon fiston tous les we à son père, mais je me rend compte que du coup, il me manque vraiment beaucoup, quand je suis seule, dans notre nouveau chez nous…
    alors oui je cherche à m’occuper aussi ! je trouve le temps long mais je l’allonge en farniente…

    si tu as envie de discuter pendant ce mois-là n’hésites surtout pas, d’accord ?

    je t’envoie tout plein de gros bisous ! plein tout plein !

    t’inquiète pas, ça passera vite 🙂

  2. malova vanou dit:
    27/07/2012 à 08:25

    je te souhaite plein de courage; je n ai jamais vecu ces moments la et je me doute que ce soit un dechirement a chaque separation.
    Pleins de bisous

  3. polette wanda dit:
    27/07/2012 à 08:46

    ben voilà les larmes coulent…. pour l’instant pas de mois complet de garde mais rien qu’un week end et il y a ce vide qui est là…
    plein de bonnes ondes , de courage et je te souhaite aussi plein de moments remplis histoire de ne pas trop penser.

  4. Kikoo Papa coule,

    Je n’en parle pas sur internet mais je pense que ça se ressent de par mon absence,l’absence d’article etc.

    Bébé Marmotton est parti pour la première fois pour un mois début Juillet,au début ça aller car j’avais le boulot plus sa chambre a faire donc j’étais occupée,là ça fait 22jours sans elle déjà :(,j’approche de la fin mais je déprime grave.

    Je n’en parle pas sur le net pour pas que son Père voit que ça m’atteint sinon il prendra plaisir à la prendre pour me faire du mal,alors je reste forte et seule.

    Mais là ça commence à faire.

    Elle était encore allaitée avant de partir en plus :(.

    Je te souhaites bon courage,de tout coeur,je sais ce que tu traverse et ce que tu ressens,il faut être fort pour nos enfants.

    Je ne comprend pas la justice et ce partage barbare,un mois c’est invivable,ils ne se rendent pas compte franchement,et l’enfant passe de je vois mon autre parent 4jours par mois à d’un seul coup hop on t’enlève de chez ton parent chez qui tu es pratiquement tout le temps.

    Tu passe un mois a passer devant la poussette vide avant d’aller au boulot,à aller dans la salle de bain et voir ses affaires,sa chaise haute,son pot,passer devant sa chambre,ton coeur se broie,ta maison te fait horreur,tu pleure…

    Un mois sans aucunes nouvelles de ma fille en plus,rien,je te dis pas l’horreur,ce mois restera le pire de toute ma vie.

    C’est horrible,courage à toi et ta tite Marmotte,soyez forts.

    Bonne soirée.

  5. rien ne remplacera ce mois d’absence, mais autant qu’on le puisse, on te fera sourire et rire, merci pour tout ce que as fait pour moi, ce ne sont que des mots, mais je peux compter sur toi et je le sais et je t’invite à ne pas hesiter à me bipper au besoin, je serai là 🙂

  6. Brige dit:
    27/07/2012 à 10:10

    ça me fout le bourdon ton article là. 1 mois! misère que c’est long…moi j’ai jamais pu…mon ado chéri, plus petit, réclamait à rentrer au bout de 3 jours, alors on faisait des vacances en alternance, 5 jours max chez papa et retour 24h chez maman avant de repartir. Maintenant qu’il est grand (genre il a le bac) il part tout l’été, mais la semaine uniquement, il revient le week-end. M

  7. Brige dit:
    27/07/2012 à 10:13

    Oups…
    Tout ça pour dire que rien qu’à l’idée d’être séparée d’un de mes bébés, ça me rend dingue. Mais bon, du coup, j’ai mis 10 ans à divorcer quoi…
    Elle est loin ta marmotte? Ya pas moyen d’aller faire un ou deux calins pendant tout ce mois?
    Courage, va!

  8. laetitia dit:
    27/07/2012 à 10:25

    ben c’est malin je pelure maintenant…ah bravo papa coule tu fais pleurer les filles c’est moche ca,bref sinon tu le sais la porte est toujours grande ouverte alors n’hesite ne serait ce que pour t’occuper l’esprit quelques heures

  9. MamaFunky dit:
    16/08/2012 à 09:13

    Elle doit etre super fière ta marmotte d’avoir un papa qui lui dit de si jolies choses !!
    J’imagine a quel point ça doit être difficile ce mois de séparation. Dejà 10 jours sans ma fille je trouve ça dur…
    Allez Papa Coule Superman tu vas gérer à merveille et j’en connais une qui sera ravie de t’aider à faire passet le temps plus vite 😉
    Hi hi hi

    • J’avoue que parfois c’est très difficile. Surtout que là je suis en Corse et je me verrais bien avec elle.

      Et en effet il y en a une qui m’attend et qui va me faire passer une bonne semaine, avant la récupération de Marmotte 😉

      Merci pour ton commentaire Mamafunky 🙂

Laisser une réponse