Mon Golden Couic Amour

Il était des destins extraordinaires que l’on aimerait vivre. Laissez-moi vous conter l’histoire de Myrtille, un petit chausson droit Garden Party.

Myrtille était une grande rêveuse. Parfois poète, souvent utopiste, elle voulait que son monde change, que ses limites fixées par les normes ne soient plus. Elle était née dans les usines internationales de Cie’Kid, de patron paternel et patron maternel Garden Party Classique.

Dès sa naissance elle parcourait les établis de la Couic Industry aux côtés de ses amis chaussons. Très liée à son frère, elle découvrait la vie. Cette vie qui était toute tracée, elle irait bientôt rejoindre, comme ses nombreux amis, une gentille famille et se retrouverait aux pieds d’une jolie tête blonde. Une vie de rêve pour un petit chausson comme elle. De rêve oui, mais il lui manquait quelque chose à Myrtille. Elle aurait aimé une couche de poésie supplémentaire.

En effet durant toutes ces heures de jeu, de test usine et de relaxation, elle le croisait souvent… et il était si beau… Qui ça ? Clovis, un petit chausson gauche Papillon. Il était si grand… bon, il ne faisait qu’une taille de plus mais Myrtille était impressionnée. Un peu amoureuse, sans vouloir se l’avouer.

Elle se prenait parfois à espérer tomber sur une famille, légèrement hippie, qui accepterait de mettre deux chaussons différents à leur bébé. Oui, deux chaussons de différentes couleurs ET de différentes tailles… ça n’est pas évident. Mais elle se consolait en se disant que déjà, ils n’avaient pas le même pied comme cible, un petit signe du destin. Oui parce qu’un bébé avec deux pieds droits, ça ne cours pas les rues.

Son frère, son confident la connaissait si bien. Il connaissait ses rêves et aimait sa sœur si fort qu’il souhaitait qu’un jour elle soit pleinement heureuse.

__________________________

Un jour, elle était prête. Assez forte pour passer à la seconde partie de sa vie. Certes sans son amour mais Carole, la Couic PDG, était rassurante avec Myrtille. En effet, Myrtille et son frère devait être envoyés à un gentil papa-rtenaire.

Après la mise en boite, cette période un peu difficile dans la vie d’un chausson, il y a la délivrance, la découverte du propriétaire. Les premiers sourires, le premier essayage mais surtout, ce moment tant entendu avec les premiers pas : le premier Couic. Ce petit bruit que Myrtille adorait produire pour répondre à son frère et faire sourire cette petite fille aux yeux pleins d’étoiles et d’espoir.

Du carrelage, du parquet, des tapis, des canapés, des lits, le sol dégoutant du garage, Myrtille en avait visité des sols à la maison. Mais là, quelques jours seulement après son arrivée, la petite famille chez qui elle était tombée se rendait à une cérémonie. « Une Cérémonie ? », Myrtille ne savait pas bien à quoi ce mot correspondait, son frère non plus. Mais une chose est sûre, il fallait être bien habillé. Elle avait peur de devoir rester à la maison, souvent ce sont les chaussures qui ont l’honneur de sortir. La gentille maman préparait toutes les affaires, habillait sa fille, mettait du parfum à son fils, embrassait une dernière fois son mari et la elle saisit Myrtille en lançant un « Ce soir, on prend nos petits Couic !! ».  Emue, Myrtille savait que ce serait une belle soirée.

Toute la petite famille était arrivée. Une immeeeeeense salle avec des milliers de personnes présentent. Myrtille était presque au premier rang. Elle reconnaissait directement le logo de Cie’Kid et tous les bons souvenirs ressurgissaient. La soirée commençait, des jeux de lumière impressionnants, une musique entrainante et… et… et à ce moment là, une femme somptueuse entrait sur scène. Myrtille la reconnaissait directement, Carole était là pour présenter la cérémonie. Myrtille était en larme, heureuse d’être avec sa famille à quelques mètres de celle qui l’a tant chouchouté.

Une très bonne soirée, énormément de sourires, de larmes, de joie. Les parents semblaient heureux également. Une brêle aventure. A la fin, Carole allait désigner le « Golden Couic Awards », la récompense suprême de la soirée. Une boite était apportée, elle serait la récompense. Carole présenté à la foule la jolie paire de chaussons. Et là, incroyable… Myrtille aperçu son amour d’enfance, son évidence, Clovis était sur scène. Encore plus beau, encore plus fort. Il faut dire que les spots lumineux y sont sans doute pour beaucoup. Ou l’amour ?

Myrtille se réveilla quelques minutes plus tard, en effet, elle avait fait un malaise. Pourquoi ? Au moment ou Carole annonça que son papa-rtenaire préféré avait remporté la plus belle des récompenses, elle s’était senti “partir“.

Elle n’y croyait pas, mais pourtant c’était bien le cas, Clovis viendrait vivre avec elle à la maison.
Elle savait qu’elle pourrait partager avec lui des milliers de moments de bonheur, et même peut être qu’un jour ils pourront Couiquer ensemble !

__________________________

Même si son frère pensait parfois que Carole avait joué un rôle dans cette réunification, il laissait sa soeur rêver et vivre son bonheur.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Fév01

13 réponses à “Mon Golden Couic Amour”

  1. meuh c’est mignooon ça ! <3

  2. C’est kro mignon !

  3. j’aime beaucoup (mais suis-je objectiv ?!)

  4. laetitia0134 dit:
    01/02/2012 à 10:13

    que de poésie,un pur bonheur en ce petit matin frileux

  5. anais t dit:
    01/02/2012 à 10:40

    C’est trooooooop chouuuu

  6. adeline roblin dit:
    01/02/2012 à 10:45

    c trop mignon
    qu’elle jolie histoire 😉

  7. tout mimi !!!!

  8. C’est tout chou

  9. Samia Saudemont dit:
    01/02/2012 à 12:28

    Un papa bloggueur c’est déjà pas courant…mais quand en plus il nous fait un article <3 moi je dis Bravo !!!

  10. Maman d'Arwen dit:
    01/02/2012 à 01:39

    Voilà un bien bel article, très émouvant! Souhaitons à toutes les Myrtille de trouver leur Clovis!
    Bravo!

  11. Merci à vous toutes pour vos gentillesses ! 🙂

  12. […] 30/01: MaaaMMMaaannnn 01/02: Papa Coule […]

Laisser une réponse