Un couple ordinaire

Type : Un bouquin
Auteur : Isabelle Minière
Source : Mon portefeuille (oui je précise que je n’ai aucune action chez l’éditeur, je ne suis pas corrompu par l’auteur, elle n’est pas de famille… bref)
Prix : 5,22€ sur Amazon (Livraison gratuite) <= Je n’ai pas d’action là non plus

Couverture

Pourquoi j’ai voulu « tester » ce livre ?

J’écoute généralement les conseils que l’on me donne, surtout quand ils me semblent sincères. Une « likeuse » est venue me dire que mon histoire ressemblait un peu au couple de ce livre. Je l’ai donc commandé, 3 jours plus tard il était chez moi et terminé (180 pages ça va vite).

Les personnages ?

Benjamin : Le père de famille qui nous raconte son histoire.
Béatrice : La mère de famille qui gouverne à la maison.
Marion : Leur petite fille de 5 ans, toute mignonne qui ressemble énormément à ma marmotte.

Le résumé ?

Benjamin est un pharmacien, Béatrice écrit des livres pour enfants et Marion est le fruit de ces deux personnes qui s’aiment chacun à leur façon. Bref un couple ordinaire quoi.

Elle confond l’amour et le pouvoir, elle est magnifique, tout le monde le dit, mais faire l’amour, avec elle, est devenu un supplice pour Benjamin. Il fait des compromis tous les jours, afin de la satisfaire, mais il n’a jamais rien en retour, il se sent vide et son seul rayon de soleil est Marion. La peur d’être séparé de sa fille le maintien emprisonné chez lui, avec sa femme qui à chaque rébellion le traite de « macho », le menace de partir avec leur fille… Grâce à un livre de Plutarque (oui j’ai placé un lien wikipédia juste pour toi lecteur !) conseillé par son patron, il ouvre les yeux et commence à prendre sa vie en main.

Mon avis ?

Comment lire ce livre sans me sentir concerné ? En effet, il y a tellement de points communs avec mon couple. Bon… FEF était un peu différente de Béatrice, elle était même son opposée totale niveau sexe et niveau boulot. Mais dans le principe ça reste un peu la même chose.

Isabelle Minière va vraiment au cœur des personnages, elle se place dans la peau de cet homme et décrit avec précision ses souffrances face à cette femme magnifique mais tyrannique qui gère leurs vies d’une main de maître. Dans ce livre on voit un Benjamin qui se fait rabaisser constamment par sa femme car il ne désire pas avoir sa propre officine, il ne s’occupe pas bien de sa fille, il ne va pas bien, il doit se ressaisir… vous l’aurez compris Béatrice lui reproche constamment tous les tracas de leur couple. Elle qui a un vrai métier, qui est une femme active, forte et indépendante… blablabla.

J’ai beaucoup aimé l’humour dans ce livre, on voit un homme désespéré qui s’efforce de garder la tête haute. Et qui un jour change, il s’ouvre de nouveaux aux autres, il apprend à dire non (lien avec mon billet à ce sujet) pour pouvoir vivre correctement.

Comme je vous disais, pas mal de ressemblances avec mon histoire. Une envie de tout arrêter par moment, mais l’impossibilité de le faire par peur de perdre le vrai amour de notre vie. Aller jusqu’à espérer que notre femme fera une erreur, rencontrera quelqu’un et se mettra en faute afin que l’on puisse avoir une chance… (Ça m’est arrivé… puis j’ai regretté, un peu).

L’anecdote qui m’a le plus touché est un détail : Trois soirs par semaine au moins, elle force son mari à aller acheter une pizza… et il en est dégouté. Je peux vous dire que maintenant que je suis seul, je ne mange plus de pizza !

Je conseille donc ce livre à toutes les personnes qui se reconnaissent dans ce que j’écris, toutes les personnes qui ont quelques craintes par rapport à leur couple. J’ai vraiment beaucoup aimé.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Août18

22 réponses à “Un couple ordinaire”

  1. de rien pti papa 🙂
    merci pour les liens vers mon blog (je précise que je ne l’ai pas payé lol)
    ça me fait énormément plaisir que ce livre t’ait plu et s’il a pu t’aider un peu.
    bon merde jsuis vraiment trop sensible j’ai les larmes aux yeux en lisant ton article

    • Parce que tu m’as aidé ou parce que tu es émue de tant de reconnaissance ? 😀

      Encore merci à toi. Je ne lis pas assez, va falloir que je m’y remette, surtout pour trouver des bouquins comme celui là.

      Merciiiiiiiiiiiii

      • oh ben j’avais pas vu ta réponse !
        alors émue d’avoir pu t’aider, t’apporter quelquechose de bien. Voui sous mes airs de grosse blagueuse y’a un pti coeur qui bât 😉
        et puis contente que tu m’ais mis en lien et remerciement. ça ça fait toujours plaisir !

  2. Très bien, je rallonge ma liste de lectures de rentrée d’une ligne… et d’un blog ! Je ne vais jamais m’en sortir !

    • Mais siiiiiiiiiii ! Tu vas y arriver j’en suis sûr. Pour le bouquin, il suffit de quelques heures et mon blog quelques minutes a peine. C’est jouable 😉

      A bientôt !

  3. Je découvre tout récemment ton blog et t’ajoute à ma liste de lecture quotidienne..
    J’ai lu ce livre il y a quelques mois prêté par ma soeur et imagine un peu ce qui a pu se passer dans ta vie et j’en suis désolée..
    C’est vrai que ce livre est très bien écrit.
    à bientôt 🙂

    • Oh pour le moment, ma vie « se termine » un peu mieux que le bouquin. J’ai ma petite fille à moi seul dans ma maison ! (NON JE NE RACONTE PAS LA FIN HEIN !). Donc… ça va 🙂

      A très bientôt fleur.

  4. Bon bah jvais aller l’acheter ! Merci pour l’article 😉

  5. très intéressante cette fiche, j’espère que tu en feras d’autres car ça me plaît beaucoup ! ça change
    je ne connaissais pas ce livre
    Cela me fait un peu penser à mes parents. Mon père qui reste pour nous ses enfants face à une femme tyranique, il angoissait quand l’heure de sa rentrée du boulot arrivait. Mais bon niveau bouffe ça allait, il était cuisinier 🙂
    Bref je vais pas te raconter encore ma vie ! lol
    les tyrans finissent seuls saches le

    A bientôt !

    • Ca me va comme fin pour eux 🙂
      Mais comme je disais à FEF, j’étais prêt à passer mes 20 prochaines années malheureux s’il le fallait pour ma marmotte. Mais là finalement, pas besoin !

  6. Merci pour le conseil de lecture, il a l’air super ce livre. Au fait, tu devrais penser à participer aux vendredis intellos ! Si ça t’intéresse, c’est par ici : http://lesvendredisintellos.wordpress.com/

    • Salut Sandy. oui j’ai vu ça. Mon seul défaut c’est que je ne prend pas suffisamment le temps de lire ! Du coup je ne pense pas être à la hauteur de ce que font toutes les filles (oui je crois qu’il n’y a pas d’hommes) sur les vendredisintellos. Mais je n’en loupe pas une miette !

  7. Je ne suis pas du tout ce genre de livre, mais ta description me fait envie tout de même.
    A voir s’il est à la bibliothèque, plus trop les moyens (et surtout la place) d’acheter des livres avec l’arrivée de bb3

    • Je vais t’avouer que je ne suis pas un grand lecteur. Mais c’est vrai qu’il est sympa. Disons qu’il permet de voir les défauts d’un couple et tenter de déceler les défauts de notre propre couple.

  8. Cela fait plusieurs fois que je lis des critiques de ce livre…je vais le mettre sur ma wish list, c’est décidé! Merci papa coule!

  9. C’est spécial d’être « forcé à aller acheter des pizzas 3 soirs par semaine ». Genre il n’avait pas le droit de se cuisiner qqc le monsieur s’il voulait?
    Mon homme à moi me force à en manger 1 fois par semaine quand c’est son jour de cuisine (oui on a un partage de tâche complètement inégal, un vrai couple ordinaire pas comme dans le livre), mais bon, ça va, au moins je suis soulagée de ne pas avoir à faire un plat de secours ou de vaisselle.

    Bon le livre m’intrigue un chouilla du coup… à voir si je le trouve en médiathèque!

    • Ton commentaire retient particulièrement mon attention. Dans mon cas, j’ai vécu cet exemple précis… les 3 pizzas par semaine. Et ce n’était pas du au fait que je ne voulais pas cuisiner. Juste qu’elle était très difficile niveau nourriture, qu’elle n’aimait rien… et quand je lui proposais de faire à manger elle ne voulait pas « je préfère les pizzas »… du coup… c’est spécial oui, mais ça arrive 😉

  10.  » Juste qu’elle était très difficile niveau nourriture, qu’elle n’aimait rien… et quand je lui proposais de faire à manger elle ne voulait pas « je préfère les pizzas »… du coup… c’est spécial oui, mais ça arrive  »

    Punaise, je suis super difficile en nourriture, mais ça , je peux pas quoi.. C est pas une solution, c est ruineux et c est pas top en exemple pour un/des enfant/s ( de mon point de vue 😉 )

    Enfin, ça me donne envie de le lire ( j ai déjà 4 bouquins en cours là -_- )

    Merci !

    D.

Laisser une réponse